Semaine 2 : Tout noter pour s’alléger l’esprit !

Présentation de la semaine 2: Noter !

Nous venons d’expérimenter une possibilité de se ressourcer pour lutter contre l’épuisement lors de la première semaine du défi qui été consacrée au sommeil. Cette semaine vous a permis de faire le point sur votre fatigue physique par une observation de vos rythmes de coucher, de lever et de sieste et par l’introduction de nouvelles possibilités de repos en journée.

Une autre forme de fatigue

Suite à cette expérience, il est possible que votre fatigue soit restée identique, une semaine ne suffit pas pour rétablir un équilibre installé depuis plusieurs semaines, mois ou années. Je vous encourage donc à continuer l’expérience sur le sommeil au fil des semaines suivantes. Mais il est également possible que vos batteries ne se rechargent pas même avec le meilleur sommeil du monde … pourquoi ? Parce qu’il s’agit peut-être d’une fatigue émotionnelle. Cette fatigue ne diminue pas avec un sommeil physiquement réparateur. Il y contribue uniquement.

Léger

Il nous faut donc nous pencher sur ce qui vous fatigue moralement. Pour se faire je vous propose pour cette seconde semaine de défi (défi du cordonnier) de libérer davantage votre esprit. Il existe plusieurs méthodes que l’on découvrira dans les prochaines semaines mais je pensais judicieux de nous arrêter un instant sur nos pensées.

Peut-être que lors de la semaine « marmotte » vous avez été entravé dans votre recherche du sommeil par des pensées ? L’impression que le cerveau fonctionne à 300%, des idées, des choses à dire à un tel ou un tel, des tâches importantes à effectuer, des délais à respecter, … ou bien des ruminations peut être (« c’est ça que j’aurais dû dire à ce moment », « j’aurais dû faire ça avant telle chose », « si j’avais …. Je n’aurais pas …. », etc …

Trop de pensées ?

Ce fatras de pensées occupe votre esprit et mobilise énormément d’énergie. Le cerveau n’est pas fait pour emmagasiner un grand nombre d’informations en même temps. Il est performant lorsqu’il se consacre pleinement à une tâche mais perd en efficacité et donc en énergie s’il est saturé d’information.

Imaginez donc que vous deviez vous rappeler chaque jour de tout votre emploi du temps du jour (rendez-vous, objectifs des rendez-vous, lieu, heures de ces derniers, temps de trajet entre les deux, …) si vous utilisez un agenda vous concevrez facilement que cet outil est nécessaire à désencombrer votre cerveau pour vous concentrer sur les tâches à accomplir.

Comment pourrait-on se concentrer sur un travail minutieux, délicat, un entretien avec une personne, la conception d’un produit, une tâche créative, tout en pensant en même temps aux dix prochains rendez-vous et activités à accomplir dans la semaine ? Ce serait une folie pour notre pauvre cerveau.

Si c’est le cas, prenez garde, ma main au feu que le surmenage vous guète.

De plus, il existe un autre phénomène psychologique par lequel notre esprit se rappelle malheureusement toujours plus des tâches qui ne sont pas achevées plutôt que de celles qui sont terminées. C’est l’effet Zeigarnick qui porte son nom de Bljuma Zeigarnik, l’une des fondatrices de la Faculté de psychologie de l’université d’État de Moscou. Elle a montré lors d’une expérience que l’on se souvient mieux des actions inachevées que de celles qui sont achevées. Par conséquent, cet effet nous amène à dépenser plus d’énergie et peut nous empêcher de nous concentrer efficacement sur le moment présent.

Je vous propose donc une alternative permettant de limiter toute cette perte d’énergie qui nous est si précieuse. La méthode est donc connue mais on ne l’utilise pas toujours en conscience et parfois même on ne pense pas toujours à l’utiliser pour d’autre domaine que celui de l’école ou du travail :

Notez !

Notez

Noter ?

L’objectif :

Libérer notre esprit des pensées et des ruminations qui puisent notre énergie.

Bénéfices possibles :

  • Avoir conscience de l’ampleur de la tâche pour soi d’abord et ainsi mettre concrètement le doigt sur cette fatigue mentale, cette charge, qui mange votre énergie et vous empêche de trouver le repos
  • Se donner l’opportunité de prioriser lorsque le passage à l’action nous sera possible (ce sera l’objet d’une prochaine semaine du défi)
  • Pouvoir aussi proposer une prise de conscience de notre charge mentale à notre entourage
  • Permettre d’alléger son esprit en n’ayant à penser qu’à une chose à la fois (le reste attend sagement sur votre liste)
  • Permettre parfois de voir concrètement comment gagner du temps en couplant les activités (je vais déposer la caisse du chat en allant chercher Tartempion à la gare car c’est sur mon chemin)

Noter comment faire pour faire d’une pierre deux coups … je parle donc là de s’organiser pour gagner du temps ou de l’énergie. Cela en choque certain que l’on puisse ne pas y avoir pensé sans le noter ??? et bien je crois que l’on n’est pas tous au même niveau d’épuisement … En effet, selon le niveau et la situation d’épuisement notre capacité de pouvoir organiser sa journée, sa demi-journée ou même un simple trajet peut être une chose insurmontable ! Et ça ne vient pas de vous ! Vous n’y êtes pour rien ! C’est votre cerveau qui est à saturation.

  • Faire la part entre le personnel et le professionnel (noter avant d’aller au travail ce qui vous encombre l’esprit pour partir au travail et noter pour libérer votre tête des soucis du boulot avant de rentrer à la maison)

 

Notez

Noter quoi ?

Notez tout !

Un mot ou deux suffisent parfois. « Gare 15h10 » Un mot clé qui vous parle « Bellegarde ». Ou le détail de votre pensée en synthèse « prendre la caisse du chat dans la voiture avant d’aller chercher Tartampion à la gare. Partir à 15h10. Se garer sur le parking Bellegarde ».

  • Notez vos temps de repos : vos temps de sieste de la journée, votre heure souhaitée de couché, vos rituels bien-être, etc…

 

  • Les pensées désagréables pour éviter qu’elles ne s’installent.

 

  • Notez les pensées positives et agréables pour les garder sous les yeux afin qu’elles en fassent naître de nouvelles 😊

A vous de voir ce qui vous apporte le plus de facilité, de légèreté, de gain de temps, selon votre besoin premier et selon votre contexte particulier.

noter

 

Ok pour noter, mais j’écris ?

Ok pour noter ! Mais je note où ? Là encore, faites-vous confiance et donnez-vous la possibilité de vous tromper et de changer plusieurs fois de support avant de trouver le bon. Tester une semaine par exemple :

  • votre agenda habituel dans lequel vous attribuerez une place aux notes, vous le connaissez bien mais est-il assez bien conçu pour accueillir vos notes ? n’est –il pas trop volumineux pour vous suivre partout ?

 

  • des feuilles de brouillon ou de récup attachées entre elles par une grosse pince : parfait pour le coté écolo, à condition que votre rythme de vie vous permettent de le garder en l’état (perdre une feuille, tâche d’eau le rendant illisible, …)

 

  • un petit carnet à glisser partout pour l’avoir toujours avec vous : pratique, passe partout, protégé par sa couverture, on a besoin de la manipuler un peu pour lire les notes donc penser aux marques pages intégrés pour ne pas perdre de temps en le feuilletant)

 

  • un Bullet Journal (parfait si vous connaissez déjà mais chronophage au tout début si vous manquez de temps car il faut s’approprier le concept, apprendre à manier l’outil et prendre cette nouvelle habitude)

 

  • des post-it : si votre liste et votre mode de notes ne prend pas trop de place mais même problème que pour la récup de feuille, gare aux pertes d’infos

 

  • un calendrier mural : parfait pour tout voir d’un seul coup ! une bonne méthode d’organisation peut compter sur lui, par contre, comme son nom l’indique … il reste au mur …

 

  • une feuille aimantée sur le frigo : même atout que précédemment, même risque que les post-it et les feuilles de récup.

 

  • le bloc note de votre smartphone : au top si en plus votre téléphone vous permet de dicter à haute voix ! par contre si vous avez tendance à déjà passer beaucoup de temps sur votre téléphone mobile, je vous le déconseille car une utilisation trop importante des appareils connectés est extrêmement couteuse en énergie et créer beaucoup de fatigue (yeux + mental)

 

  • Une application de note, type rappel ou to do-list : super car permettant de l’avoir toujours avec soi, on peut la partager avec d’autre personne et la mettre à jour en direct, mais comme précédemment nécessitant aussi l’utilisation de cet appareil énergivore

 

  • Concernant les pensées désagréables je vous conseille cependant de les noter sur un support pour destruction (bout de papier à jeter, déchirer, brûler; tableau à effacer, …)

post it

 

Quand prendre mes notes ?

  • De préférence chaque soir avant d’aller se coucher car cela a pour effet à la fois de libérer le cerveau pour plonger plus sereinement dans le sommeil
  • Et dès qu’une nouvelle idée vous viens à l’esprit : un rdv à prendre, une idée à ne pas oublier, un numéro de téléphone à se rappeler, une tâche à effectuer, un anniversaire à souhaiter, … Notez seulement au début car vous reprendrez vos notes plus tard pour les trier, les classer ou les organiser quand votre cerveau sera 100% disposé à la faire.
  • À la sortie du travail, à la sortie de la maison, pour séparer les espaces et les préserver. Selon vos besoins.

carnet à noter

 

Quand consulter mes notes ?

Uniquement quand vous y êtes disposé :

  • quand c’est le moment d’effectuer votre emploi du temps,
  • quand vous savez que vous avez le temps de faire quelque chose de votre liste,
  • Le matin avant de commencer la journée, selon votre organisation,
  • Quand vous avez le temps de trier vos notes et de faire des catégories par priorité.

 

La liste permet d’une part de garder une trace de tous ce que vous devez entreprendre mais également vous permettra d’entamer d’autres techniques à venir dans ce défi : prendre conscience de votre charge quotidienne et de votre charge mentale et prioriser.

Légèreté

Noter pour davantage de légèreté

Attention : cette semaine ce n’est pas parce qu’on note tout qu’il faut tout faire ou tout avoir envie de faire !!! Surtout pas ! Cette étape de soin de soi et de mettre en dehors de notre esprit tout ce qui nous encombre.

Je vous déconseille fortement d’utiliser cet exercice pour fabriquer une liste de choses à entreprendre. Car c’est source de stress lorsqu’on est fatigué ou épuisé si l’on ne sait pas par où commencer.

L’étape qui suit la mise en liste ou le fait de tout noter est de faire des catégories par priorité, par importance et pour cela il faut pouvoir se reconnecter à soi, à ses besoins, à ses souhaits, … Je sais que c’est frustrant, peut-être, mais je vous demande de ne pas entreprendre de faire l’entièreté de ce que vous noterez tant que vous n’êtes pas en capacité physique et mentale de le faire :

  • Vous êtes prêt si vous êtes en capacité d’être réaliste concernant votre organisation (OK sur ce que vous devez faire par ordre de priorité et sur la manière de le faire, que vous arrivez à finir votre journée avec le sentiment d’accomplissement satisfait, que vous ne vous jugez pas sur vos capacités à parvenir ou non au bout de vos tâches et si vous arrivez à reconnaitre ce qui vous incombe de ce qui dépend des autres, de vos possibilités à déléguer).

 

  • Si vous savez prioriser et vous concentrer sur ce qui est vraiment important (en rapport à vos principes, vos valeurs, vos idéaux)

 

  • Vous savez dire non … et ainsi savez ne pas vous laisser submerger d’engagement et d’obligation.

Pour résumer

Pour l’heure donc si je résume : on note tout, on observe ce que ça nous fait de noter et de sortir cela de notre esprit. On observe quel mode de note nous convient, quel est le meilleur moment pour nous de noter. On observe quelles types de pensées reviennent souvent et ainsi on apprend à mieux se connaître.

ICI retrouvez la vidéo de complément sur la chaîne YouTube

C’est là que j’ai besoin de vous ! Quels autres types de prise de note, d’écriture de liste, de pense bête, etc… Utilisez-vous ? Quelles relations entretenez-vous avec ces notes ? Quelle amélioration pourriez-vous y apporter pour plus de repos de votre cerveau ? A vos clavier !!!!

Partager cet article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

12 Replies to “Semaine 2 : Tout noter pour s’alléger l’esprit !”

  1. Ok pour le défi! C’est déjà une pratique que j’ai mise en place au travail et à la maison. Je vais l’améliorer avec la prise de conscience de me ”désencombrer” l’esprit, en analysant les types de notes prises…Je vais noter mes ressentis…Rdv à la fin de la semaine 😊

    1. Super nouvelle !!! Merci pour ce partage. N’hésite pas à poser des questions si tu as besoin de complément d’info pour le côté désencombrement 😉

  2. J’ai l’habitude de noter les tâches à ne pas oublier, principalement au travail et à barrer rapidement dès la tâche effectuée.  Par contre ce défi m’a permis de prendre conscience d’une chose importante:  je ne porte pas la même importance à mes notes du travail et du domicile.  Au travail je dois rendre des comptes et surtout des personnes comptent sur mon professionnalisme, cela peut avoir des conséquences négatives sur leur futur.
    Au domicile par contre je me rend compte dès les 1ers jours du défi que j’oublie des tâches notées. Je repousse l’échéance.
     A la réflexion je  néglige mes notes car je sais qu’ il ne s’agit que de moi,  que je peux mettre en veille mes souhaits ou tâches à effectuer.  Ne faudrait il pas que j’ai les mêmes exigences vis à vis de moi?
    Je n’ai pas pu bien expérimenter le fait de mettre à distance des pensées parasites,  sauf un matin où cette technique m’a peut-être permis d’être apaisée un peu plus vite. Pour moi une semaine est un temps trop court pour cette expérimentation, à poursuivre donc.
    Encore merci pour ces temps d’expérimentation !!
     

  3. Bonjour Alicia,

    J’ai bien pris des notes sur cette article 😉

    Je suis totalement d’accord avec vous : noter permet de se libérer l’esprit et je vais le faire plus souvent:)

    J’utilisais principalement les notes dans la journée pour mes objectifs mais maintenant je vais aussi le faire pour mes pensées.

    Concernant les pensées, je suis d’accord avec vous sur le fait qu écrire les choses positives va nous aider mais je dirais que laisser des choses négatives sur papier ne va pas nous faire du bien.
    Selon moi, il faut les détruire ou remplacer la pensée immédiatement par une pensée qui nous fait du bien.

    Pour finir, je souhaitais dire que noter est une forme d’engagement. Cela envoie un message à notre cerveau et nous passerons à l’action plus facilement.

    A bientôt
    Julien

    1. Bonjour Julien ! Merci beaucoup pour votre retour sur cet article ! Je suis contente de lire que vous utilisez cet technique régulièrement, c’est effectivement un engagement efficace sur le long terme et qui se facilite avec le temps.

      Je suis tout à fait d’accord de détruire les notes de pensées désagréables, c’est d’ailleurs le conseil que je donne en disant dans l’article « Concernant les pensées désagréables je vous conseille cependant de les noter sur un support pour destruction (bout de papier à jeter, déchirer, brûler; tableau à effacer, …) ».

      Utilisez vous aussi cette technique avec vos clients ?
      Au plaisir de vous lire ! À très bientôt.

      1. Bonsoir Alicia,

        Je l’utilise mais après votre défi, je vais le faire encore plus 🙂
        Enfin ce n’est pas encore le moment du bilan par rapport au défi en cours 😂

        Vous me demandez si j’utilise cette technique avec mes clients mais de quelle technique parlez vous ? De la prise de note ou du fait de détruire les pensées désagréables ?

        A très vite
        Julien

          1. Bonjour Alicia,

            J’utilise la technique de destruction avec mes clients oui.
            C’est une vraie libération pour la personne.

            J’ai différents exercices qui permettent à la personne de se libérer.

            Concernant la prise de note, j’utilise l’écrit lorsqu’ils ont un objectif à se fixer.
            La personne a ainsi un plan d’action et sait ce qu’elle a à faire.

            Pour faire le lien avec votre defi, peut-être qu’un jour j’utiliserai “la prise de note pour s’alléger l’esprit”en coaching.

            De toute façon, c’est quelque chose que j’appliquerai personnellement et recommanderai dans ma vie quotidienne !

            Ai je répondu à votre question ?

            A tout de suite pour mon retour sur cette semaine 2 de défi 🙂

          2. Merci pour cette réponse Julien ! Vos accompagnements ont l’air intéressants ! Je suis heureuse que ce défi vous ait inspiré 😊 vos participations sont très motivantes ! Encore merci 😊

  4. Re Alicia,

    Comme promis, voici mon retour sur le defi de cette semaine 2.

    J’ai beaucoup aimé ce defi et il m’a été très utile👍

    La plupart du temps, je l’ai utilisé le soir car j’ai du mal à m’endormir. Je mets entre 1 h et 2 h.
    Cela laisse du temps pour penser à plein de choses 🙂
    C’est d’ailleurs là que j’ai mes meilleures idées !

    Je me relevais donc à chaque fois que j’avais une pensée !
    Je devais rallumer la lumière à chaque pensée pour pouvoir noter😂💡💡
    Mais je savais pourquoi je le faisais donc ça s’est bien passé.

    Mes pensées, le soir, étaient soit des actions à faire plus tard soit des choses qui ont eu lieu dans ma vie ou ma journée.
    Je pensais aussi à des situations futures.

    Je me suis donc concentrer sur les pensées actions.

    Récemment je me suis créé une routine matinale où je programme chaque matin, les actions que je vais faire dans la journée.
    C’est top et ça favorise encore plus l’action 👍

    On a donc fait un bon travail d’équipe 😂
    Vous : Avec l’idée du defi
    Moi : Avec ma routine matinale et les actions que je programme et fais.

    J’ai aussi remarqué que j’avais de moins en moins de pensées le soir.

    Je vais continuer ce defi pour que ça devienne une habitude.

    Merci d’avoir pris le temps de me lire

    A bientôt,
    Julien

    1. C’est super ! Beau travail 👏 et effectivement vous avez trouvé un bon complément avec cette planification quotidienne sous forme de routine. C’est une très bonne idée. J’ai écris une suite à l’exercice de cette semaine 2 pour utiliser les notes, lors de la semaine 7 😉 et je pense qu’il y en aura d’autres. À très vite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.