Connaître le besoin de considération

Dans cet article de la rubrique « les besoins en bref » je vous propose de découvrir le besoin de considération. Nous verrons à quoi il correspond et la raison pour laquelle il est important d’être à son écoute en situation de fatigue.

Si le sujet vous intéresse et que vous souhaitez l’approfondir je vous donne rendez-vous dans mes accompagnements en ligne.

Table of Contents

Besoin de considération, pourquoi y veiller ?

Dans le dictionnaire, la considération est « l’action de considérer quelque chose, de le faire entrer en ligne de compte ».

On trouve aussi un encart sur le fait d’avoir une « bonne opinion » de quelqu’un, « une marque d’estime » ou « d’égard » accordé à une personne.

Toutefois, cette deuxième définition se rapproche davantage du besoin de reconnaissance. C’est pourquoi je me baserai sur la première définition qui porte davantage sur le fait d‘entrer en ligne de compte.

Le terme considérer se définit comme le fait de « regarder attentivement quelqu’un ou quelque chose », et « y être attentif ». Cela implique « le fait d’observer« , de « maintenir une attention » ou encore de « l’envisager sous plusieurs angles ».

Ainsi dans mon travail de psychologue, le besoin de considération est le besoin de recevoir une attention de la part de quelqu’un ou plus largement d’un groupe, d’une institution, d’une instance.

C’est aussi le besoin d’écouter et d’entendre ce qui se passe pour nous et en nous (nos émotions, nos besoins, nos ressentis, …).

Cette considération n’a pas forcément besoin de s’accompagner de jugement de valeur (positif ou négatif) pour être nourrissante. Son importance pour l’être humain résiderait dans le fait de bénéficier de ce regard.

Le besoin de considération touche des ressentis de légitimité, de sentiment d’exister, d’être écouté, d’avoir une place, etc… C’est donc un besoin fondamental pour l’élan de vie et la construction de l’estime de soi.

Cette considération ouvre ensuite la possibilité de recevoir une certaine estime ou l’attribution d’une qualité ou d’une valeur perçue par l’extérieur ou par nous-mêmes.

A l’inverse un manque de considération serait une absence ou une insuffisance de prise en compte de notre personne. 

stimulation sensorielle enfant

Le besoin de considération vis à vis de la fatigue émotionnelle

Le besoin de considération nécessite d’être entendu dans les situations de fatigue émotionnelle. Et cela pour plusieurs raisons:

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Connaître le besoin de mouvement et de repos

Pour nous même:

Afin de prévenir l’épuisement et de prendre soin de notre fatigue, la considération pour soi est essentielle. C’est par l’écoute des ressentis, la reconnaissance des difficultés et l’égard que l’on se manifeste qu’il est possible de prendre soin de soi.

Une absence de considération pour soi risque de nous amener à épuiser nos ressources. On ne connaît pas nos limites ni nos besoins. On risque de ne pas savoir nous octroyer suffisamment de ressources.

De plus, l’absence de considération pour soi ne sera pas remplacé par la considération que l’on reçoit des autres. Elle peut y contribuer seulement si l’on accepte de s’en offrir.

Concernant le rôle de l’entourage dans la prévention de l’épuisement:

Lorsque l’environnement est attentif à nous, il est plus apte à tenir compte de nos difficultés. Il peut alors offrir son écoute pour entendre les demandes de soutien. Il peut offrir son aide pour mieux répartir les charges couteuses en énergie.

Son soutien peut nous permettre d’imaginer et de mettre en place un nouveau rythme plus respectueux de notre santé. Recevoir de l’écoute et avoir le sentiment d’être entendu est un élément clé pour prévenir et sortir de l’épuisement.

Toutefois il ne faut pas oublier que le processus d’épuisement (tel qu’il existe dans un Burn-out) est insidieux, progressif et parfois difficilement repérable par l’entourage comme par celui qui le vit.

Concernant la reconnaissance de l’épuisement:

Lorsque l’entourage personnel ou professionnel est capable de reconnaitre les symptômes de l’épuisement et d’en comprendre les enjeux, le processus de guérison s’en trouve facilité.

  • Cela peut permettre de légitimer les mesures de soin et de reconnaître de la souffrance.
  • Cela évite les phrases couperets qui augmente le risque de culpabilité et de dévalorisation: « Il faut que tu te bouges ! », « remues-toi ! », « allez, prend sur toi ça va aller! » ou « c’est pas si grave », « soit forte ! », etc…
  • Le manque de compréhension et la vision faussée des symptômes ont tendance à favoriser le sentiment d’isolement.

Recevoir de la considération permet d’adoucir notre rapport à nous même:

  • Lorsqu’on reçoit de l’écoute on peut apprendre à mieux s’écouter soi-même.
  • On peut mieux prendre conscience du décalage entre nos ressources et nos dépenses d’énergies.
  • On peut apprendre à repérer nos facteurs de risques et nos facteurs de ressources.
  • Il sera plus facile de verbaliser nos besoins d’aide et de soutien.
la stimulation sensorielle

Deux illustrations pour conscientiser le besoin de considération

Je vous présente ici deux sortes de cartes qui illustrent nos besoins. Ici le besoin de considération est représenté par Léti Gribouille du blog Apprentie Girafe et par les cartes de Communication Bienveillante éditée par Human Matters

Ces cartes me permettent de garder en conscience l’existence de ce besoin. Cela facilite, à mon sens, ma capacité à pouvoir mieux en prendre soin.

Pour cela je vous propose, ci-dessous, un exercice simple assorti de quelques questions.

Observez comment vous vivez ce besoin

  • Posez les cartes devant vous ou simplement penser à cette notion de considération.
  • Ensuite laissez venir naturellement les souvenirs en lien avec ce besoin.
  • Si ce qui vient est un souvenir et une manifestation corporelle agréable, vous êtes en lien avec le ressenti du besoin de considération satisfait (ou nourri).
  • Prenez le temps de vous rappeler ces sensations, maintenant et à chaque fois que vous souhaiter nourrir ce besoin.
  • A l’inverse si votre souvenir et vos sensations sont désagréables, c’est que vous faites l’expérience du besoin non satisfait. Se rappeler de ces sensations vous permettra de savoir à quel moment il serait bon de prendre soin de ce besoin. Vous pourrez y répondre sur le moment par des stratégies disponibles, ou plus tard dès que les conditions vous le permettrons.
Les lecteurs de cet article ont également lu :  Connaître le besoin de lumière

Les stratégies du besoin de considération

Comment nourrir un besoin de considération ?

La considération renvoie à notre sentiment d’exister et au fait que l’on est un être humain parmi d’autres êtres humains. Cette humanité nous rapproche, notamment lorsqu’on partage des manifestations de considération.

Cette humanité nous rappelle que nous sommes des êtres faillibles, avec des besoins à entendre et à nourrir. Elle nous rappelle donc la nécessité de s’accorder une attention bienveillante.

La considération peut être nourrie lorsqu’on reçoit un regard, une écoute ou une marque d’attention même simple (quelqu’un nous tient la porte, on nous fait passer le plat à table, on garde une chaise pour nous en réunion, etc…).

La considération se nourrit au contact des autres, directement ou indirectement. Mais elle est surtout nourrie par la considération que l’on offre à soi même.

Nous n’avons pas le pouvoir de forcer les autres à nous considérer, toutefois nous pouvons apprendre à nous considérer nous-même d’avantage.

Pour cela il existe d’innombrable stratégies. Voici quelques propositions pour vous mettre sur la voie :

  • Écouter notre corps (ses douleurs, ses tensions, ses fatigues);
  • Écouter nos besoins fondamentaux;
  • Identifier et respecter nos limites;
  • Apprendre à se connaître davantage;
  • Développer son estime de soi;
  • S’offrir de la douceur;
  • Demander de l’aide ou de l’écoute;
le besoin de stimulation sensorielle

À vous de jouer !

J’espère que ce court article d’introduction au besoin de considération vous aura donné envie de vous accorder cette attention bénéfique.

Je serais heureuse de découvrir de quelle manière vous vous offrez de la considération au quotidien. Vos stratégies peuvent inspirer d’autres lecteurs.

J’attends avec impatience vos réactions et questions en commentaire.

Au plaisir de vous lire ici et/ou de vous retrouver dans mes accompagnements en ligne 🤗

Partager cet article :
  •  
    1
    Partage
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  

2 Replies to “Connaître le besoin de considération”

  1. j’éprouve beaucoup de difficulté à me donner de la considération. Je remarque que je suis très souvent « oubliée », j’en souffre et ne sais que faire

    1. Alicia M dit :

      Merci Myriam pour votre témoignage. Ce que vous partagez me touche car il peut arriver que nous ayons des difficultés à nourrir ce besoin de considération. C’est une grande souffrance d’avoir le sentiment d’être « oublié ». Le fait que nous n’ayons pas appris à prendre en compte ce besoin étant enfant ou lorsqu’on nous a légué l’idée de faire passer les besoins des autres avant les nôtres, peuvent freiner sa satisfaction. Et en même temps se réapproprier ce besoin est possible à tout âge si vous en avez l’élan … cette démarche est d’ailleurs une première marque de considération que vous vous offrez 🤗 Comment est-ce pour vous lorsque je vous partage cela ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.