Connaître le besoin d’apprentissage

Cet article sur le besoin d’apprentissage fait partie de la rubrique “les besoins en bref”. C’est ma manière de vous partager des notions sur chacun de nos besoins afin de nous familiariser et d’apprendre à y répondre de la meilleure manière pour nous. Nous parlerons ici de compréhension psychologique des besoins, de nos ressentis et de nos stratégies.

Je vous partage ma manière de lier l’importance du besoin avec les situations de fatigue émotionnelle. L’objectif est de vous permettre de trouver vos propres ressources.

Pour aller plus loin je vous donne rendez-vous dans mes accompagnements en ligne ☺️

Table of Contents

Besoin d’apprentissage, pourquoi y veiller ?

Dans sa définition du dictionnaire, l’apprentissage est une action permettant de s’initier à une activité ou une réalité par le biais de l’expérience.

Elle est également un ensemble de processus de mémorisation nous permettant d’élaborer ou de modifier nos comportements. Il permet d’acquérir des savoir-faire, des savoirs et de nouvelles connaissances. L’environnement et l’expérience influencent notre apprentissage.

Le besoin d’apprentissage est fondamental pour notre capacité d’adaptation à notre environnement. Mais il l’est également pour savoir prendre soin de notre santé ou pour notre épanouissement.

Notre besoin d’apprentissage est facilité par notre condition physique, intellectuelle, sensorielle et aussi par notre motivation.

L’apprentissage peut fluctuer en fonction de notre âge également. Par exemple, étant enfant nous avons des “périodes sensibles” dédiées à certains apprentissages (langage, motricité fine, etc.). Apprendre dans ces moments “sensibles” décuple notre capacité à intégrer les nouvelles informations.

besoin d'apprentissage

À l’âge adulte il est toujours possible d’apprendre. Nous sommes poussés par ce besoin, toutefois l’apprentissage peut être davantage entravé ou ralenti selon notre situation. Les maladies, la fatigue, certains troubles, la diminution des capacités mnésiques, le stress, etc… peuvent diminuer nos capacités.

Les conditions d’apprentissage ont un impact décisif sur notre capacité à apprendre. Le stress chronique ou aigu rendent l’apprentissage difficile voir impossible. Les vécus de maltraitances, les expériences de surmenage ou de BurnOut, sont des expériences délétères pour les capacités de mémorisation, de concentration et d’attention.

Le besoin d’apprentissage vis à vis de la fatigue émotionnelle

Savoir se maintenir en santé ou à recouvrer la santé demande un apprentissage. Il est aussi une stratégie au service de nos besoins de bien-être et de survie: protection, préservation de l’énergie, sentiment de sécurité, …

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Connaître le besoin de conscience

En accédant à des connaissances sur notre environnement, sur la manière d’y évoluer et sur nous-mêmes, l’apprentissage nous offre la possibilité de savoir prendre soin de nous (réguler son stress, se protéger, avoir des réflexes “santé”, …).

  • Avant l’épuisement, nourrir ce besoin est une opportunité de ressentir de la joie et du contentement par la découverte de nouvelles connaissances et de nouveaux savoir-faire. C’est donc une occasion de valorisation et cela peut impacter positivement notre estime de soi. Un besoin d’apprentissage nourrit peut influencer positivement notre besoin d’épanouissement.
  • En situation d’épuisement, il est crucial de reconnaitre nos difficultés à “apprendre”. Nos capacités cognitives sont ralenties. Nous avons la sensation de ne rien pouvoir ajouter en mémoire, l’articulation de plusieurs données nous semble impossible. C’est pourquoi, récupérer suffisamment d’énergie devient une priorité pour pouvoir nourrir de nouveau ce besoin essentiel d’apprentissage.
fatigue et apprentissage

Pour nourrir ce besoin d’apprentissage il nous sera donc utile de nous offrir beaucoup d’empathie et d’être accompagné pendant la période où nous sommes fragilisés.

  • Une fois l’énergie retrouvée, nos capacités psychologiques, physiques et cognitives recouvrées, nous pourrons expérimenter un apprentissage plus efficace. Une prise de conscience de l’importance d’apprendre un nouveau modèle de soin de soi et un nouveau rapport à soi devient nécessaire. Il nous aidera à nous permettre de traverser, de dépasser et de prévenir l’épuisement.

Deux illustrations pour conscientiser le besoin d’apprentissage

Afin de prendre soin de ce besoin, je vous propose une manière de prendre conscience de celui-ci. Pour ce faire j’utilise des cartes illustrées des besoins de l’être humain. Ci dessous je vous en présente deux sortes. J’apprécie leurs illustrations et je trouve qu’elles se complètent bien d’un besoin à l’autre.

Voici celle de Léti Gribouille du blog Apprentie Girafe:

le besoin d'apprentissage

Et voici les cartes de Communication Bienveillante éditée par Human Matters

carte Cnv besoin apprentissage

Maintenant que vous prenez connaissance de ces cartes je vais vous proposer ci-dessous une utilisation. Elle me sert à apprendre à repérer notre besoin, savoir s’il est nourri ou non et surtout développer notre capacité à y répondre.

Observez comment vous vivez ce besoin

L’utilisation que je vous propose est simple. Posez les cartes devant vous. Choisissez, pour ce faire, un moment calme de votre semaine.

Puis essayer de rappeler en vous un souvenir durant lequel votre besoin d’apprentissage à été comblé. A l’école, en atelier, dans la pratique d’un sport ou d’un loisir, etc. Même en lisant un livre ou en regardant un documentaire, votre besoin peut être nourri.

Quand le souvenir est là, vous allez vous concentrer sur le ressenti corporel.

Que ressentez-vous lorsque votre besoin d’apprentissage est nourri ? peut être avez-vous aussi des pensées associées à ces sensations ?

Vous pouvez faire le même exercice avec l’expérience du besoin non satisfait.

Comment est-ce pour vous de penser ce besoin non nourri ? Et comment cela se passe-t-il corporellement de le ressentir ainsi ?

Ces deux exercices permettent de distinguer le besoin dans ces deux pôles “nourri//pas nourri”. Ainsi vous pourrez plus facilement repérer les sensations et donc le moment où vous avez besoin de le nourrir.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Connaître le besoin de partage et de participation

Les stratégies du besoin d’apprentissage

Lorsqu’il est plus simple de repérer le besoin, il est plus facile de trouver les stratégies pour y répondre. C’est pourquoi dans les articles des “besoins en bref” je vous propose de comprendre la distinction entre besoin et stratégie.

C’est pour moi l’occasion de vous permettre d’ouvrir le champs des possibles sur votre manière de prendre soin de vos besoins et donc … de vous.

Un besoin est universel et ne dépend ni d’une personne, ni d’un lieu, ni d’un objet ! Sinon ce n’est pas un besoin mais un moyen de le nourrir. Par exemple, boire un café est une stratégie alors que l’hydratation est un besoin.

nourrir le besoin d'apprentissage

Il y a donc une infinité de façon de répondre à notre besoin d’apprentissage. Chacun aura une méthode qu’il préfèrera. Ces moyens seront donc différents d’une personne à l’autre.

Pour jouer le jeu et vous partager des pistes de stratégie, voici celles qui viennent spontanément à moi au moment d’écrire l’article. Libre à vous de compléter cette liste de stratégies avec vos propres idées.

  • Découvrir un nouveau sport;
  • Lire un livre sur un sujet qui vous inspire;
  • Échanger avec une personne au parcours atypique;
  • Suivre un MOOC ou une formation courte sur un thème qui vous met en joie;
  • Faire des jeux de mots, de lettres, de logique etc.;
  • Écouter un livre audio de la collection “pour les nuls”;
  • Apprendre à jouer d’un instrument de musique;
  • Apprendre la peinture;
  • Faire un stage auprès d’un artisan;
  • Intégrer une association de passionnés (toute ressemblance avec un film évoquant des constructions en allumettes est purement fortuite);
  • Voyager … même au sein de sa propre région 😉;
  • Juste observer ce qui vous entoure;
  • etc…

A vous de jouer !

Merci d’avoir pris le temps de lire cet article. J’espère avoir pu vous sensibiliser à l’importance de nourrir notre besoin d’apprentissage. Et pour celles et ceux qui en avait déjà conscience, j’espère vous avoir inspiré quelques pistes pour continuer à le nourrir.

J’attends avec impatience vos réactions et questions en commentaire.

Au plaisir de vous lire ici et/ou de vous retrouver dans mes accompagnements en ligne 🤗

Partager cet article :
  •  
    1
    Partage
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.