Semaine 23: On sort les R.A.M.

Je vais illustrer mon propos par un exemple personnel. Par cette anecdote je souhaite attirer l’attention sur une tendance existante chez certaines personnes, dont je fais parti, qui augmente la fatigue émotionnelle. Vous pouvez avoir tendance à vous oublier dans certaines situations du quotidien ? Vous pouvez renoncer à certains de vos besoins pour servir certaines de vos exigences ?

Aujourd’hui je vous parle d’abnégation

Ça va certainement vous faire sourire ou même rire, cela va peut être paraitre complètement idiot ou insignifiant à certains d’entre vous. Et en même temps mon point de vue est que je toucherai sans doute une petite partie d’entre vous qui comprendront où je souhaite en venir et qui sauront transformer cela en prise de conscience. Si j’y arrive, pour moi, ce sera une petite victoire.

rendez vous avec moi

Comme je vous l’avais déjà présenté dans l’article sur la création du blog, je travaille sur plusieurs postes durant ma semaine, dans plusieurs institutions, à temps partiel. Mon temps se découpe donc d’une institution à l’autre. Je suis disponible pour chacune d’elle quelques heures par semaine.

C’est une situation très enrichissante par la dynamique et la créativité que cela produit. Toutefois j’y ai moi même créé un inconvénient, par un trait de ma personnalité, qui cause souvent ma fatigue.

Être à 100% en dehors de soi

Dans chacun de mes emplois je garde à l’esprit que “le temps m’est compté” et que “je me dois d’être à 100% dans ce poste” pour “en faire le maximum” afin de limiter (illusoirement) la discontinuité de ma présence … le souci c’est que je réussis, par ces exigences irrationnelles que je me fixe … à ne me permettre aucune pause en dehors du repas.

Voilà ma pathétique révélation : Cela signifie que je peux passer des journées entières sans aucune pause WC !

Là vous vous dites: “ça y est ! Alicia a craqué, elle nous parle “pipi” sur le blog … c’est la fin ! On l’a perdue ! 🙂

En dehors de l’aspect saugrenu de cette histoire, si vous me suivez bien, cela signifie que je nie, par mon comportement d’abnégation, un des besoins physiologiques qui se trouve à la base de la pyramide de nos besoins fondamentaux. Le besoin d’élimination est au même titre que la respiration, la faim, ou le sommeil (Pyramide de Maslow) !

Et le pire, je crois, c’est que je ne suis même pas consciente de nier ce besoin car mes exigences de travail permettent à mon corps de se conditionner à ne pas ressentir ce besoin …

Nier ce besoin peut sans doute fonctionner de manière occasionnelle, comme lorsque l’on se conditionne pour attendre 11 heures dans la file d’attente du “concert du siècle” de notre groupe favori, ou pour éviter les toilettes publiques insalubres de la ville dans laquelle vous êtes coincés 😉 et encore, nos amis urologues pourront certainement nous confirmer les effets néfastes d’un tel comportement ?!?

rendez vous

Prise de conscience

Concrètement, dans le temps de l’action et tout au long de la journée, je ne me rends pas compte du comportement “contre nature” que mon abnégation m’amène à me faire endurer … et pourtant, combien de fois suis-je rentré chez moi le soir (souvent vers 19h ou 20h) en me rendant compte que je me rends au toilette pour la première fois depuis mon départ au matin …

Avant le défi du cordonnier, si je ne prenais pas ce type de pause, vous pensez bien que je ne prenais pas non plus d’autres types de pause moins évidente (pause respiration, pause café/thé, pause papotage, …). Or, comme nous le verrons plus loin, les pauses sont vitales au quotidien pour notre énergie !

Et vous ? quelles sont les manifestations d’abnégation que vous mettez en place durant vos journées ? Quels comportements adoptez vous qui puisent à court terme ou à long terme dans votre énergie (physique ou mentale) ?

Pour ceux qui m’ont suivi voici une technique qui pourrait répondre à ce type de “mauvaise habitude”. La technique de cette semaine s’attaque à notre tendance à nous oublier, à nier certains de nos besoins, ce qui a pour effet d’augmenter notre fatigue émotionnelle et physique.

Contrer nos comportements d’abnégations inadaptées

Je vous propose donc des toilettes connectées ! … Pffff ! OK je sors ! ^^

Non, plus sérieusement, cette semaine je vous partage un outil très simple qui vous permet de concilier bon nombre des techniques que je partage dans le défi du cordonnier. Cet outil est gratuit et simple à mettre en place. C’est un moyen efficace pour réduire la fatigue émotionnelle en tentant de contrer nos tendances à l’abnégation.

rendez vous pour soi

Je compte sur vous pour me dire si vous connaissez cet outil et si, vous aussi vous avez lu l’article dont il est issu. J’ai découvert cette astuce en parcourant un jour les différentes publications du site Linkedin. Je n’ai jamais pu remettre la main dessus donc n’hésitez pas à m’en faire part.

Il se trouve que cette technique répond à plusieurs difficultés liées à la fatigue émotionnelle. Elle est proche de certaines autres idées que l’on trouve dans la littérature spécialisée.

La technique est issue d’une publication qui expliquait qu’un homme avait inscrit dans son agenda les initiales R.A.M. sur un bloc de temps quotidien ou hebdomadaire.

Un ami ou collègue à lui avait été interpelé par cette abréviation et lui demandait à quoi cela correspondait … Voici aujourd’hui comment je m’approprie le R.A.M.

C’est quoi un R.A.M. ?

Le RAM est un moyen visuel de prendre un temps pour soi. Il signifie Rendez-vous Avec Moi. Cela peut paraitre évident et pourtant je n’ai encore connu personne avant cette publication qui utilisait cette astuce.

“Rendez-vous Avec Moi” pourquoi ça marche ?

Le “Rendez-vous Avec Moi”, que l’on peut bien baptiser comme il nous convient (RAM ou TPS pour Temps Pour Soi, ou autre …) est une manière efficace d’aménager son temps de pause en le signifiant dans son agenda.

Il est nécessaire

Le RAM a une signification plus forte que “la pause”. En effet, le terme de “pause” dans la vie professionnelle peut malheureusement véhiculer un sens péjoratif (un temps inactif voire pour certaines personnes, souvent chez les perfectionnistes, un temps inutile), or ce moment de pause est précieux et vital ! Lorsqu’on envisage dans sa vie une diminution de sa fatigue émotionnelle le nom et le sens de ces pauses sont très importants.

agenda

“Imaginez lire un ouvrage qui ne comporte ni virgule ni point. Tous les mots se succèdent, page après page, ce qui rend quasi impossible toute compréhension précise. Les pauses sont au corps ce que les virgules et les points sont au texte. Elles permettent de créer de l’ordre à partir du chaos.”

Onur KARAPINAR dans “Petites habitudes, Grandes réussites”

Comme on l’a vu dans l’article sur le sommeil et sur celui du Pomodoro, les temps de pause son cruciaux dans la journée.

Le RAM est personnel

Le RAM appartient à celui qui s’en saisit (c’est un temps rien que pour moi, un moment d’intimité) et transmet ce message pour soi et pour l’autre. Il marque une rupture avec ce qui se fait avant et ce qui se fera après. C’est un véritable rendez vous à part entière.

Il permet de se recentrer et créer une séparation bénéfique avec notre environnement.

Il est visuel

Inscrit dans votre agenda vous ne pouvez pas le manquer, vous pouvez également le faire reconnaitre à ceux qui consultent votre agenda et donc, potentiellement, à provoquer le respect de ce temps par l’autre.

C’est important que ce “Rendez-vous Avec Moi” soit visuel et planifié car il devient concret à vos yeux et aux yeux des autres. En effet, surtout lorsqu’on a une tendance au perfectionnisme, il est facile de zapper la case “pause” pour continuer tête baissée dans notre tâche. La nature visuelle et concrète du RAM permet de redonner du poids à cette “pause”. Nous la rendons ainsi équivalente à un rendez-vous traditionnel avec un collègue ou un client.

On se permet de rendre ce moment sacré, ou ne serait-ce que de le hisser à un niveau d’équivalence avec d’autres temps fort de la journée. C’est une façon détourner de revaloriser l’importance que l’on se porte.

Votre pause sous forme de RAM revêt sa valeur précieuse et occupe sa juste place.

Que faire pendant un RAM ?

Durant un RAM, le mieux et d’y placer l’activité (ou l’inactivité) qui vous rend le mieux service. Cela peut être:

  • une des techniques du défi du cordonnier,
  • décharger vos tensions de la manière qui vous convient,
  • de la méditation,
  • Pensez à votre rythme (de vie, de travail, de respiration, …) et à la manière de l’améliorer vers ce qui vous est le plus agréable,
  • Votre activité “soupapes” qui vous permet de souffler,
  • de la respiration,
  • une séance de marche, …
  • ou bien encore une “revue de vos objectifs personnels” comme le préconisent certains consultants en développement personnel spécialisés dans la productivité ou la gestion.

Tout cela sera fonction de vos besoins du moment. Le contenu du RAM dépend de vos besoins du moment et de votre état mental et physique.

pause

“Rendez-vous avec moi”, les bienfaits d’une pause

Prendre un rendez-vous avec soi c’est s’aménager une pause: les bienfaits des pauses: retrouver de l’énergie et sa concentration. Permet de reprendre conscience du moment présent et donc d’être au plus prêt de ses besoins. Permet de ressourcer le cerveau en disponibilité et donc donne plus de chance de retrouver sa créativité, grâce au recul que la pause nous oblige à prendre.

Autant que possible, respecter son rythme

Guettez les signes de fatigue (voir article précédent) et apprenez à reconnaitre le moment où votre RAM sera le plus bénéfique. Cela dépendra aussi de ce que vous souhaitez effectuer durant votre RAM. Le moment dépendra de ce que vous attendez de vous (un temps de repos ? ou un moment actif de recherche pour un projet ? un moment de méditation ? une séance de marche ?). En fonction du contenu vous apprendrez à saisir le bon moment pour positionner votre RAM.

Par exemple certaines personnes ayant de la souplesse dans leur emploi du temps pourront positionner un RAM lorsqu’ils sentiront du relâchement ou des signes de déconcentration pour effectuer un temps calme ou une sieste.

A vous de jouer !

Voici quelques pistes pour vous correspondant à ma manière de m’approprier le “Rendez-vous Avec Moi” :

Commencez par noter votre RAM dans votre agenda.

Sachez qu’il vous faudra expérimenter plusieurs créneaux et en ressentir les effets avant de savoir précisément le moment et le temps d’un RAM “sur mesure” pour vous.

Notez qu’il est bénéfique d’écouter les signes de son corps le plus possible. Notez également que notre cerveau fonctionne souvent par cycles de 90 à 120 minutes de concentration et d’attention à l’issue desquelles la fatigue apparaît naturellement … saisissez ce moment si possible pour effectuer un RAM 😉

Faut-il expliquer le RAM à mes proches ?

Vous n’êtes pas obligé. Ce moment vous appartient et, sauf exceptions, vous n’avez pas à justifier du RAM auprès de qui que ce soit. Ainsi, si vous choisissez une abréviation mystérieuse (RAM, TPS ou autre, …) vous pouvez garder sa signification secrète.

Quelle durée programmer pour votre RAM ?

D’après ma manière de l’utiliser, je vous dirais que tout dépend de ce que vous souhaitez introduire dans votre RAM.

Les personnes qui souhaitent y intégrer une revue de leurs objectifs personnels (comme pour les applications de la méthode GTD par exemple) auront peut être besoin davantage de temps que pour d’autres types de pauses telles que la méditation ou la respiration.

La durée dépend donc de vos besoins. Adaptez le RAM le plus possible à vos spécificités.

Le “Rendez-vous Avec Moi” est une pause rien qu’à vous !

Une simple pause qui, une fois écrite, fera toute la différence !

Profitez !

Bibliographie et ressources: “Petites habitudes, Grandes réussites” Par Onur KARAPINAR; “Le guide du bien-être au travail” de Charles-André Pigeot et Romain Pigeot;

En achetant les livres via les liens suivants, la boutique me permet de toucher une commission, cela m’aide à faire vivre ce blog. Merci pour votre soutien 😉

Partager cet article :
  •  
    3
    Partages
  •  
  •  
  •  
  • 3
  •  

2 Replies to “Semaine 23: On sort les R.A.M.”

    1. Alicia M dit :

      Très contente que cela t’ait plu 🤗

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.