Semaine 34: le tableau de visualisation

Vous le savez, nous sommes tous différents, nous avons tous des sensibilités singulières. Nous préférons parfois utiliser une technique plutôt qu’une autre et nous sommes plus sensibles aux sons ou aux images. De la même manière nous sommes plus ou moins sensibles aux approches concrètes ou plus abstraites.

La technique de cette semaine est une version “pragmatique” de la technique de la semaine 33 “je visualise mon bien-être”. Cette dernière avait pour but de partager les bénéfices concrets de la visualisation et s’avérait être une fabuleuse alliée dans la mise en œuvre de nos objectifs. Or, pour les plus rationnels d’entre nous, la voici dans sa version plus concrète.

Vous serez intéressé par cette technique si, pour vous, l’aspect visuel et les objets physiques ont un bon impact. Cette semaine nous allons parler de “tableau de visualisation”.

Qu’est-ce que c’est encore que ça ?

Et bien encore une fois, ce n’est rien de sorcier. Et au risque d’en décevoir certains, c’est une approche tout à fait rationnelle qui s’étaye sur des éléments physiques et psychiques. Il n’ y aura rien de magique ni de mystique dans cette technique.

Si vous avez été sensible au bénéfice de la visualisation mais que vous avez davantage besoin de concret, ou tout simplement si vous aimez compléter une technique en l’explorant sous une autre facette, suivez moi.

C’est quoi un tableau de visualisation ?

Un tableau de visualisation ressemble souvent à un patchwork composé de photos, d’images, de mots ou de phrases ou encore de citations.

Vous en avez déjà vu ? Voici un exemple ci-dessous duquel j’ai retiré le slogan.

C’est tout simplement une façon de donner corps et matière à nos souhaits et à nos idées de projet, sur un support. Une façon de matérialiser ce que nous imaginons, souhaitons, ou ce que nous projetons de vivre, sous une forme visible.

Chaque tableau est unique car il représente l’idée ou la perception de son créateur. Ils sont uniques puisqu’ils traduisent son objectif ou son projet personnel tel qu’il existe dans notre tête.

D’ailleurs, au cours d’une vie, on peut créer plusieurs tableaux et chacun d’entre eux sera forcément différent des autres. En effet, nous devenons nous-même différent au fil de notre cheminement … et nos attentes changent elles aussi.

Les études sur la visualisation

Dans les neurosciences

Le tableau de visualisation utilise la notion de visualisation tel qu’on l’a abordée dans cet article. Pour l’aspect scientifique je vous renvoie donc vers lui (cliquez sur le lien) pour comprendre l’aspect neurologique de son fonctionnement, ainsi que vers cet article sur le nerf vague qui joue potentiellement un rôle par contiguïté.

Dans ce tableau de visualisation nous n’utilisons pas uniquement nos pensées et l’état de relaxation que l’on y associe, mais également le stimulus visuel que l’on se crée et qui s’adapte à notre personnalité.

Approche psychologique

En psychologie, on pourrait dire que cette pratique du tableau de visualisation est intimement liée au mécanisme de projection de l’être humain.

Je ne parle pas ici du mécanisme inconscient par lequel nous projetons à l’extérieur de nous (sur une chose ou sur une personne) des éléments de notre propre psychisme. Car dans ce cas là on parle d’un mécanisme de défense qui aide la personne à vivre de manière plus acceptable une situation qui lui est intolérable.

Je parle de l’opération mentale selon la quelle nous sommes capables de transposer à l’extérieur, un élément provenant de notre esprit sur un support.

C’est donc la projection qui est en jeu dans le tableau de visualisation et qui permet de donner corps à nos projets, nos souhaits, etc…

projection et tableau de visualisation

Pourquoi utiliser un tableau de visualisation ?

Le tableau de visualisation (ou Vision Board en anglais) permet de faciliter la réalisation de ce que nous souhaitons en le traduisant sous forme d’image.

Pour cela nous faisons appel à la vison plus ou moins précise qui réside à l’intérieur de notre imagination. Mais aussi, de manière plus “organisationnelle“, à toutes les étapes nécessaires pour y parvenir.

Le tableau de visualisation favorise le bien-être et la détente si c’est ce que l’on souhaite. Mais il peut aussi être utilisé pour augmenter notre créativité.

De la même manière, lorsqu’on veut atteindre un objectif ou un projet précis, le tableau de visualisation permet d’effectuer une sorte de préparation mentale.

Un peu à la manière du copilote de rallye qui rejoue le trajet mentalement grâce à ses annotations avant l’épreuve ou comme le fait le sportif qui visualise son parcours.

C’est un outil de motivation formidable lorsqu’on le place dans un endroit stratégique de son lieu de vie ou au travail. Il aide à rester focus.

Cet outil peut aussi être utilisé dans un aspect thérapeutique. En art-thérapie ou en séance de psychothérapie, c’est un outil d’expression de soi efficace.

Je l’utilise personnellement dans plusieurs accompagnements et les retours de ces séances sont très positifs.

Il permet à la personne de passer par le tableau pour mettre à l’extérieur de sa pensée les éléments pour lesquels elle ne parvient pas encore à mettre de mots ou de sens.

Enfin, certaines entreprises en utilisent une version (qu’ils préfèrent souvent appeler “Vision board”) permettant de travailler activement sur l’élaboration d’un concept, d’une marque, d’un produit, etc.

Il peut aussi nous faire penser aux tableaux de certains artistes et créateurs qui l’utilisent comme tableau d’inspiration.

Comment s’utilise un tableau de visualisation ?

C’est un outil très concret qui peut séduire davantage les personnes qui se sentiraient en insécurité vis-à-vis de la visualisation simple. Parfait pour les personnes en recherche de pragmatisme !

  • Après l’étape de fabrication du tableau (voir plus bas), on le place à un endroit stratégique.
  • On y observe concrètement notre objectif (projet, épreuve, désir, …).
  • On s’y concentre pour garder à l’esprit le chemin à parcourir autant que son point final. On s’y réfère pour s’organiser et pour parvenir au but.
  • Il nous oblige à réfléchir à la mise en œuvre concrète en nous poussant à prioriser, déléguer, trier, etc…
  • On s’y plonge aussi souvent que nécessaire jusqu’à atteindre notre intention.

Donc rien de magique : le résultat que vous souhaitez obtenir viendra bien de vous ! … de votre capacité à l’incarner, à le visualiser, à l’habiter au maximum.

tableau de visualisation et projet

Comment fonctionne le tableau de visualisation ?

La répétition de temps de concentration sur le tableau de visualisation suscite simplement chez nous des comportements et des pensées qui rendront notre projet ou notre désir possible.

Car en vous concentrant sur son objectif vous vous ouvrez mentalement à ce qui peut vous permettre d’y parvenir. C’est un peu une sorte de rumination bienveillante et positive.

Vous ferez davantage attention aux opportunités qui se présentent à vous, aux rencontres qui pourraient vous apporter une aide, etc… Mais également vous prendrez plus surement une route (hygiène de vie, habitudes, choix, orientation, …) qui facilitera votre tâche.

Par exemple, vous pouvez essayer d’utiliser un tableau de visualisation pour une envie de sérénité, ou de détente, en y ajoutant des images et des phrases qui vous inspireront cet état de bien-être.

Dans une utilisation pour un objectif d’évolution, le fait que votre visualisation soit matérialisée permettra de garder une trace et un souvenir de notre cheminement. Idéal pour prendre conscience du parcours déjà effectué !

En visualisation créative ce tableau aide à associer des idées. Il aide à stimuler l’inspiration et la créativité. Il permet d’expérimenter des combinaisons diverses, créer des alliances, associer des éléments.

Prenez soin de vous et de lui

Comme cette projection devient visible alors qu’elle est de l’ordre de l’intime, je vous encourage à protéger cette production des regards que vous ne souhaitez pas. Cela évitera les malveillances ou les interprétations maladroites de certaines personne.

Prenez en soin comme vous le feriez peut être dans l’utilisation d’un journal intime.

Surtout si vous êtes dans un état de vulnérabilité du fait de votre fatigue émotionnelle.

A vous de jouer !

Je vous livre à présent une manière de créer et d’utiliser votre propre tableau de visualisation.

choix tableau de visualisation
Recueil d’images

Des questions à se poser pour le construire :

Voici quelques simples questions à se poser pour débuter votre création:

  • Quel est mon projet ou mon désir ?
  • De quelle manière comptez-vous l’atteindre ? (= les étapes, l’attitude)
  • De quoi ais-je besoin pour l’atteindre ? (= les moyens)
  • Qu’est-ce qui m’en faciliterait l’accès ? (= les ressources)
  • À quoi est-ce que cela pourrait ressembler si je devais le décrire à quelqu’un ? (= les images)

Utiliser les approches abordées dans les articles suivants afin de rendre très concret votre besoin s’il s’agit d’un objectif précis tels que l’obtention d’un diplôme, la réussite d’une épreuve, un projet d’entreprenariat, etc… :

préparation tableau de visualisation
Choix des images

Comment créer votre propre tableau ?

Votre tableau de visualisation peut se constituer de collages, de dessins, d’illustrations, de textes manuscrits ou dactylographiés. Cela peut prendre la forme d’un photo-montage numérique ou d’un collage manuel sur un support papier, carton, ou encore sur une toile.

J’ai ajouté des illustrations à l’article pour vous montrer une des manières de le constituer. Ici par photo-montage.

Essayez autant que possible de:

  • Le rendre le plus précis possible.
  • Avec un maximum de détails (environnement, état d’esprit, moyens matériels, soutiens humains, émotions, paliers, étapes, vision finale…). Pour ce faire les questions proposées ci-dessus vous aideront grandement.
  • Aidez vous en vous visualisant en action, dans l’intention de votre souhait.

Par exemple si votre objectif est la sérénité, imaginez-vous dans une situation sereine et notez ce qui vous entoure: les couleurs, les sons, l’ambiance, les objets, etc … Puis trouvez les images et illustrations qui se rapprochent le plus de cette description.

  • Dans le cas d’un projet avec objectifs à atteindre, pensez à faire figurer chaque étape de votre parcours mais aussi, et surtout, le moment final que vous souhaitez atteindre.
construction tableau de visualisation
Essai d’agencement des images

Les petits plus

  • Tentez de soigner l’aspect visuel de votre tableau car cela vous donnera envie et plaisir à le regarder !
  • Utilisez des images trouvées dans les magazines ou sur Internet.
  • Vous pouvez aussi créer vous-même vos illustrations ou vos images si vous en avez l’envie.
  • Vous pouvez mélanger les images, imprimer les photos avec vos propres créations et ajouter des mots ou des phrases si besoin.
  • Finalement laissez-vous guider par votre personnalité et vos goûts. Choisissez tout ce qui sera inspirant pour vous 😉

On reste “optimaliste”

Vous avez tendance à rechercher la perfection ? Songez à ne pas tomber dans le perfectionnisme et tentez de rester dans “l’optimalisme”. L’optimalisme est une attitude qui a été développée par Tal Ben Shahar dans son livre “L’apprentissage de l’imperfection”.

C’est en quelque sorte rechercher simplement à faire quelque chose correctement, sans excès, dans un respect de soi.

Rechercher la perfection dans la création de votre tableau de visualisation risquerait de vous amener à ne jamais le terminer. Pensez peut-être que le mieux est parfois l’ennemi du bien … et mesurez en conscience votre investissement dans cette construction.

tableau de visualisation calme
Tableau final

Simplicité

Essayez de commencer votre premier tableau avec simplicité: vous améliorerez les prochains tableaux avec l’expérience.

Vous pouvez, dans un premier temps, vous mettre en quête de rassembler les images et les éléments. Puis décider de vous fixer ensuite dans votre agenda un moment précis consacré à sa création.

Pour le premier tableau utiliser un petit format.

Utiliser des matériaux de récupération lorsque cela vous est possible.

Mon attitude

Pour finir, je vous propose d’envisager ce tableau comme une ouverture dans le champ des possibles: restez ouvert à ce qui se passe pour vous de bon en lien avec votre attente (votre désir).

N’essayez pas à tout prix de rechercher strictement ce que vous y avez inscrit mais restez à l’écoute des changements agréables que vous expérimenterez.

Le parcours est souvent aussi important que l’atteinte de l’objectif lui-même.

N’hésitez pas à partager en commentaire votre manière d’utiliser le tableau de visualisation, ainsi que les questionnements et expériences qu’il aura suscité.

Je vous souhaite la meilleure des semaines possible !

Au plaisir de vous lire 😉

Ressources et bibliographie: “3 kifs par jour” de Florence Servan-Schreiber; “Par amour du stress” de Sonia Lupien; PasseportSanté sur l’imagerie mentale: https://www.passeportsante.net/fr/Therapies/Guide/Fiche.aspx?doc=visualisation_th.; Picard, Laurence, Francis Eustache, et Pascale Piolino. « De la mémoire épisodique à la mémoire autobiographique : approche développementale », L’Année psychologique, vol. vol. 109, no. 2, 2009, pp. 197-236. Dalgleish T, et al. Method-of-Loci as a mnemonic device to facilitate access to self-affirming personal memories for individuals with depression, Clinical Psychological Science 2013; 1, 156-162.; “L’apprentissage de l’imperfection” de Tal Ben-Shahar.

En achetant les livres via les liens suivants, la boutique me permet de toucher une commission, cela m’aide à faire vivre ce blog. Merci pour votre soutien 😉

Partager cet article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 Replies to “Semaine 34: le tableau de visualisation”

  1. Agée de plus de 70 ans, j’aimerais tant que je suis encore active mener à bien des projets , voyages etc… il me semble que le tableau de visualisation est l’outil/bienvenu que j’attendais pour en organiser les étapes …

    1. Alicia M dit :

      Merci Claudia pour ce commentaire ! 😉
      Je suis heureuse que vous découvriez un outil qui vous plaise et qui réponde à vos besoins actuels.
      N’hésitez pas à me dire si vous êtes intéressé par un atelier individuel ou de groupe autour du tableau de visualisation, en effet je suis en cours de réflexion pour la création de ces ateliers.
      Au plaisir d’échanger prochainement 🙂

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.