Semaine 15 – le bilan : Votre meilleur ami

Cette semaine vous avez fait appel à votre meilleur ami pour vous apporter de la bienveillance: vous-même ! Comme on l’a vu dans l’article de départ que vous retrouverez là, ce n’est pas chose facile pour tout le monde. Je reviens donc ici pour faire un petit bilan sur vos retours en y ajoutant ma modeste expérience.

D’après vos partages, suite aux sondages lancés sur plusieurs plateformes, vous êtes une minorité à avoir déjà utilisé cette technique pour vous remonter le moral ou pour booster votre confiance: environ 70 % des participants n’ont jamais essayé.

La bienveillance que l’on s’accorde lorsqu’on se parle comme à un ami nourrit votre confiance en vous et limite l’épuisement émotionnel qui résulte des ruminations et des pensées dévalorisantes en tout genre.

bienveillance

C’est quoi la bienveillance ?

Le mot “bienveillance” désigne une disposition de l’esprit enclin à manifester de la compréhension et de l’indulgence vis à vis d’un être, soi-même ou quelqu’un d’autre.

En psychologie, la bienveillance est le socle qui permet aux parents de susciter la sécurité affective nécessaire à la survie et au développement de l’enfant (psychique et physique). C’est grâce à cette bienveillance que l’enfant construit sa confiance en soi. Par le regard bienveillant, il comprend qu’il existe et qu’il est accueilli inconditionnellement, c’est à dire dans sa singularité, ses capacités et ses difficultés. Il ressent l’acceptation et l’amour pour lui, tel qu’il est.

La confiance en soi

La confiance en soi est le carburant qui nous permet de nous lancer, d’explorer, de tenter. C’est la pensée qui nous permet de nous dire que nous sommes capables d’y arriver et nous amène à faire de nouvelles expériences.

En fonction de la qualité de nos expériences d’enfant, et notamment de la manière dont nos parents nous ont accordé un regard plus ou moins bienveillant, nous développons une confiance en soi plus ou moins bonne.

La confiance en soi se construit donc dans l’enfance mais peut également s’améliorer par la suite à condition que l’on s’accorde cette attention.

Se parler comme à un ami est une nouvelle possibilité de s’accorder ce regard bienveillant et donc l’opportunité de faire grandir notre confiance en soi.

amis

Une idée de regard bienveillant

Cette semaine, par la technique proposée, de se parler comme son meilleur ami, j’ai expérimenté la possibilité de lever le pied sur une partie de mon travail. Traversant une période de fatigue et de maladie de saison (rhume traditionnel et joyeux microbes partagés avec les tout-petits) je me suis octroyée davantage d’attention en choisissant de prioriser certaines tâches et d’en laisser d’autre de côté pour pouvoir me reposer.

C’est une décision que je n’aurais jamais prise auparavant, fonçant tête baissée dans les dossiers, les obligations et autres urgences en tout genre, pour me retrouver, quelques jours plus tard (souvent durant mes vacances) clouée au lit Petite victoire que je célèbre donc avec vous par ces lignes.

Je suis sûre que ça vous fait penser à quelqu’un !

Cadeau de bienveillance pour les fêtes

D’après vos retours, cette technique vous a interpelé. Certains ont pu valider son intérêt et son efficacité tels que le montrent vos commentaires sur le blog et la page Facebook.

C’est pour cette raison que je vous propose de continuer la réflexion à travers la vidéo que je viens de mettre en ligne sur la chaîne YouTube de 36 Solutions contre l’épuisement.

Dans cette dernière nous abordons, lors d’un échange avec Anne Catherine (thérapeute et auteur), la part de bienveillance qu’il est nécessaire de s’accorder dans les circonstances particulières des fêtes de fin d’année. Et le propos fonctionne également pour toutes autres situations de la vie mêlant pression sociale, vie de famille et exigence de soi … (noël, anniversaire, mariage, saint valentin, barmitsva, etc …)

Je vous laisse donc avec ce petit présent pour vous. Pour que vous puissiez trouver les ressources en vous, de l’énergie que procure la bienveillance.

N’hésitez pas à laisser vos questionnements et réflexions en commentaire sous cette article.

Songez à vous abonner pour recevoir les prochains articles dans votre boîte mail.

Merci et à très bientôt !

Partager cet article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.