Connaître le besoin de préserver son temps et son énergie

Je vous propose aujourd’hui de découvrir ce besoin de “préservation” derrière lequel se cache, entre autre, notre besoin de préserver le temps et l’énergie dans nos vie.

Cet article fait partie de ma rubrique “les besoins en bref” qui a pour objectif de clarifier l’existence des besoins de l’être humain et l’importance d’apprendre à y répondre en conscience.

Connaissiez-vous ce besoin de préservation ? Vous arrive-t-il d’y penser ?

Besoin de préserver son temps et son énergie, pourquoi y veiller ?

Que signifie préserver ? La définition commune indique que cela signifie “garantir, mettre à l’abri ou sauver (d’un mal ou d’un danger)”. La préservation étant l’action par laquelle on préserve quelque chose.

Ainsi le besoin de préservation (du temps et de l’énergie) vise à veiller sur la manière dont on fait usage de notre temps et de notre énergie, et de s’assurer que celui-ci soit bénéfique pour nous.

D’ailleurs on trouve une autre manière de formuler ce besoin sous la forme: “faire le meilleur usage de son temps et de son énergie“, je trouve cette formulation suffisamment précise pour en comprendre l’intention.

Par exemple, le besoin de préservation peut apparaître au cours d’une réunion interminable lorsque nos pensées sont tournées vers la résolution d’un dossier en attente (préservation du temps) ou lorsqu’on s’inquiète de ne plus avoir suffisamment d’énergie pour enchainer avec notre rôle de parent au sortir du travail … (préservation de l’énergie).

Ainsi ce besoin permet de porter notre attention sur notre carburant vitale et sur la manière dont se découpe notre vie et ainsi de veiller à en faire le meilleur usage possible.

C’est important pour l’être humain si l’on considère le caractère vital de notre énergie (voir les articles sur le besoin d’alimentation et le besoin de repos) et l’importance centrale que l’on donne au temps dans notre culture occidentale.

Ainsi être capable de préserver notre énergie peut nous permettre de :

  • Agir ou non pour notre santé (en restant, par exemple, conscient de la balance existante entre notre dépense d’énergie et notre récupération);
  • Allouer notre énergie à certain type d’activité plutôt qu’à d’autre;
  • Se protéger d’un environnement hostile ou d’une tâche couteuse;
  • Faire des choix concernant notre devenir;
Les lecteurs de cet article ont également lu :  La rubrique des besoins en bref

Et pouvoir préserver son temps permettra de :

  • Dédier notre temps à une activité ou une inactivité;
  • Choisir le temps que l’on souhaite accorder à telle ou telle chose (personne, lieu, objet, …);
  • Prioriser et se rendre disponible à ce qui compte pour nous;
  • Donner du sens à notre utilisation du temps et, dans la continuité, à notre vie.
préserver son temps

La préservation du temps et de l’énergie, face à la fatigue émotionnelle

Quel impact aurait ce besoin en situation de fatigue ou d’épuisement ? Un impact conséquent en réalité ! Car la manière dont on distribue notre temps et notre énergie au quotidien peut tout changer dans la balance.

Avoir notre attention sur le besoin de préservation du temps et de l’énergie peut nous donner l’occasion d’effectuer des choix. Ces choix conscients iront dans le sens de notre besoin de repos ou de calme.

Par exemple, il pourra nous permettre d’évaluer notre environnement et notre rythme journalier ou hebdomadaire pour:

  • Définir nos facteurs de risque (ce qui nous fatigue dans notre organisation, ce qui nous entrave dans la mise en place de temps de récupération, les relations qui nous pèsent, notre état de fatigue, ce qui nous apporte du stress, etc.)
  • Repérer nos ressources (ce qui nous donne de l’énergie, ce qui apporte du confort, ce qui nous rend la vie plus légère, les relations bienveillantes, les sources de plaisirs ou de motivation, etc.)

C’est ce panorama qui nous offre la possibilité de décider des stratégies et des moyens spécifiques pour préserver notre temps et de notre énergie.

Des illustrations pour conscientiser nos besoins de préservation

Voici les cartes qui m’offrent un support de réflexion autour du besoin de préservation du temps et de l’énergie. Je les utilise pour me relier à mon besoin. C’est à dire pour y penser et ressentir la manière dont il se manifeste corporellement lorsqu’il est satisfait ou lorsqu’il ne l’est pas.

Cette pratique aide à rester conscient des émotions et des besoins au quotidien.

  • Les cartes de l’édition Human Matters diffusée par CNV Belgique:
besoin de préserver son temps et son énergie

Une idée pour utiliser ces cartes:

Vous pouvez les poser devant vous et vous remémorer les situations où vous sentez que vous avez besoin de préserver votre temps ou votre énergie.

Concentrez-vous sur la sensation qui vous indique que votre temps ou votre énergie ne sont pas utilisés de la manière dont vous le souhaiteriez.

Cet exercice vous familiarise avec le ressenti du besoin insatisfait. Ce sera ensuite plus facile pour vous de repérer cette sensation et donc de pouvoir y répondre.

Vous pouvez aussi, à l’inverse vous connecter avec les souvenirs et moments où votre besoin est pleinement nourri. C’est une manière de répéter la sensation en question. Si c’est un ressenti agréable il pourra vous ressourcer même en dehors du contexte initial … grâce à nos neurones miroirs 😉 (voir cet article).

préservation besoin énergie

les stratégies de la préservation du temps et de l’énergie

Le besoin de préservation peut être nourri d’une infinités de stratégie. On a déjà noté le fait de prioriser des actions ou des inactions qui iront dans le sens de notre santé physique et émotionnelle.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Connaître le besoin de lumière

Il est ainsi possible de ménager nos efforts, de s’offrir des temps dédiés pour effectuer ce qui compte pour nous. Nous pouvons y mettre ce qui a du sens pour nous, ce qui répond à nos valeurs.

Nous pouvons également repérer en amont des fonctionnements (chez nous ou chez l’autre) qui seraient susceptibles d’aller à l’encontre de ce besoin. Ainsi ce sera l’occasion pour nous d’anticiper une verbalisation du besoin, ou un recadrage:

  • Comme par exemple lorsqu’il est nécessaire de réorienter une discussion qui part dans tous les sens et nous fait perdre de vue nos objectifs;
  • Lorsqu’il est préférable pour notre énergie de dire “non” pour différer ou annuler une tâche;
  • Garder du temps dans son agenda pour des pauses;

Mais nous pouvons aussi simplement:

  • Prendre du temps pour rêver;
  • Se reposer;
  • Être en famille ou entre amis;
  • Se faire plaisir (danser, chanter, rire, …);
  • Partager et coopérer avec d’autres;

Bref les stratégies sont sans limite et dépendent de qui vous êtes, de ce que vous vivez actuellement et de ce dont vous avez besoin en terme de temps et d’énergie.

Vous êtes le principal acteur de votre vie et, par conséquent, vous êtes en capacité de cibler la meilleure manière de préserver votre temps et votre énergie.

Pour cela vous pouvez faire des demandes aux autres (qu’ils seront libres d’accepter ou non en fonction de leurs propres besoins) et des demandes pour vous-même (décider de vous accorder un temps ou de prendre soin de votre besoin de tranquillité par exemple).

A vous de jouer !

Il y aurait encore beaucoup de chose à dire à propos de ce vaste besoin, c’est pourquoi vous pouvez me laisser vos réactions et questions en commentaire juste sous cet article. Je me ferais une joie d’échanger avec vous.

Je suis impatiente de savoir si vous utilisez ce genre de carte des besoins et de quelle manière vous parvenez à préserver votre temps et votre énergie.

Et pour allez plus loin je vous donne rendez-vous dans mes accompagnement en ligne 😉

Partager cet article :
  •  
    1
    Partage
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  

One Reply to “Connaître le besoin de préserver son temps et son énergie”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.