Connaître le besoin de partage et de participation

Dans cet article je vous propose une courte présentation sur le besoin de partage et de participation. Nous verrons ensemble de quelle manière ils peuvent influer sur la fatigue émotionnelle et le risque d’épuisement.

Ce sujet fait partie de la rubrique des “besoins en bref” et, si le sujet vous intéresse ou que vous souhaitez l’approfondir, je vous donne rendez-vous dans mes accompagnements en ligne.

Besoin de partage et de participation, pourquoi y veiller ?

Le besoin de partage et de participation fait partie des besoins d’interdépendances. Ce sont deux besoins fondamentaux de l’être humain.

Que signifie “partager” ?

Il existe plusieurs définition du terme “partager” et celle qui concerne le besoin de partage consiste dans le fait de “donner une part de quelque chose à quelqu’un” et de “posséder quelque chose avec une ou plusieurs personnes”.

On peut offrir son temps, sa disponibilité ou encore partager (vivre, répartir) un moment ou un rôle avec d’autres.

Que signifie “participer” ?

Dans le sens du besoin, c’est “avoir part à quelque chose”, “prendre part à une action, une activité, à un sentiment” ou encore “assumer une partie d’une action, d’une tâche”.

On peut prendre part à une activité commune de son plein gré, par plaisir ou pour rendre service, par conscience et bienveillance pour autrui, par exemple.

besoin de partage

Le sens et l’importance de ces besoins

Les besoins de participation et de partage sont donc en lien avec la manière dont on peut contribuer pour l’autre, par le biais de notre action ou de notre présence.

Participer et partager nous demandent de pouvoir considérer l’autre, d’avoir conscience des attentes et des besoins de l’autre. Ils peuvent stimuler notre sentiment d’utilité. On retrouve ces actions dans les situations où l’on manifeste l’altruisme. Ainsi cela nous permet de donner du sens à notre présence pour l’autre.

Dans ces besoins le fait de recevoir est aussi important que le fait de donner. L’un et l’autre nourrit la relation autant que soi-même. Partager et participer peuvent nous amener à rejoindre des valeurs et des principes commun à l’autre.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Connaître le besoin de respiration

Dans le partage et la participation il y a parfois de l’implication ou de l’investissement de soi. Il est question d’offrir quelque chose que l’on possède ou dont on peut faire profiter l’autre.

Cela peut être notre temps, notre énergie, nos compétences, notre présence.

Le besoin de partage et de participation vis à vis de la fatigue émotionnelle

Comme on vient de le voir, offrir notre participation ou partager avec l’autre peuvent créer et entretenir un lien avec une ou plusieurs autres personnes. Ce sont donc des actions qui favorisent le lien social.

Elles favorisent notre capacité à mettre du sens sur nos actes et augmentent le sentiment d’appartenance.

Ce sont des éléments précieux pour lutter contre le sentiment d’isolement de la fatigue émotionnelle.

Offrir le partage et la participation

Ces actes participent à maintenir en nous un sentiment de compétence et d’utilité. Or la fatigue peut nous donner l’impression d’être démunis, comme “hors service”, par la diminution de nos capacités cognitives. Nourrir ces besoins de partage et de participation est donc important dans ce cas là.

Pour ce faire on se donne la possibilité de faire de toutes petits choses qui ne nous coûtent pas grand chose en énergie. C’est le “pppp” de la CNV (le plus petit pas possible en communication Nonviolente).

besoin de partage et de participation

Recevoir le partage et la participation

En situation de fatigue émotionnelle, le déséquilibre qui existe entre les efforts que l’on fourni et les temps de repos peut nous amener à l’épuisement. A ce moment là, recevoir du partage et de la participation de la part d’autrui peut nous donner l’occasion de rétablir l’équilibre. Cela contribue par exemple à répartir la charge mentale dans la famille.

Voici quelques exemples permettant de souffler et de récupérer notre énergie:

  • Partager les tâches ménagères,
  • Avoir une participation pour les missions de planification ou d’organisation,
  • Partager les contraintes quotidiennes (déplacement, démarche administrative, …),
  • Parents, prendre un mode de garde occasionnel ou régulier,
  • Je donne des responsabilités aux enfants,
  • Je délègue lorsque c’est possible,

Ce partage des taches nous offre la possibilité de prendre davantage de temps pour soi.

Il n’est pas toujours facile d’accepter de demander et de recevoir de l’aide. Oser le faire c’est s’ouvrir un champ de possibilités pour sortir de la fatigue.

Partager et participer, en donnant comme en recevant, peuvent être vecteur pour resserrer les liens familiaux et amicaux. Ces mêmes liens contribuent grandement à rétablir la balance entre facteur de stress et facteur ressources.

Deux illustrations pour conscientiser le besoin de partage et de participation

Les cartes suivantes permettent de se représenter ces besoins de partage et de participation. Cela nous permet de les garder en tête. Mais cela nous donne l’occasion aussi d’apprendre à se familiariser avec la manière de les entendre et de pouvoir y répondre.

Léti Gribouille du blog Apprentie Girafe a dessiné celles-ci.

carte besoin partage et coopération

Et voici celle du jeu de carte de Communication Bienveillante éditée par Human Matters.

carte Cnv besoin de coopération

Voici, ci-dessous, quelques éléments de réflexion pour comprendre et identifier la manière dont ce besoin existe en nous.

Observez comment vous vivez ce besoin

Prenez un exemple ou vous avez été en situation de partager quelque chose ou de participer.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Connaître le besoin de partage des joies et des peines

Essayez de vous remémorer la situation et notez pour vous ce que vous avez ressenti (vos émotions, vos sensations, …).

Diriez-vous que ce sont des ressentis agréables ? Est-ce qu’ils vous donnent envie de vivre ou de ressentir d’autres choses ? Avez-vous envie de reproduire la situation ?

Si ce n’est pas le cas, qu’est ce qui vous a empêché dans la situation de vivre pleinement ces besoins et d’en ressentir du plaisir ? Est-ce la fatigue ? La culpabilité ? Le regret ?

Prenez le temps de vérifier ce que vous auriez pu faire ou penser de différent pour vivre ce moment de partage et de participation avec un peu plus de plaisir.

Si l’expérience était agréable, notez ce que vous pourriez faire pour la reproduire.

Voilà maintenant quelques pistes qui nous amènent à parler de la distinction qu’il existe entre nourrir votre besoin et les stratégies que vous utilisez pour le faire.

Les stratégies du besoin de partage et de participation

Chacun de nous aura ses propres manières de nourrir ces besoins. Et les choix d’aujourd’hui seront probablement différents demain.

Il n’y a donc pas de règle pour satisfaire ce besoin. Pour vous aider et vous mettre sur la voie de vos propres stratégies je vous partage quelques idées.

partage et participation

Notons que notre niveau de partage et de participation sera toujours fonction de notre élan, notre temps et notre énergie !

  • Partager des objets et des outils qui dorment dans un placard,
  • Donner son témoignage (expérience de vie, histoire) pour contribuer au cheminement de quelqu’un ou à une cause,
  • Transmettre nos compétences,
  • Participer à des moment de vie simple, offrir simplement sa présence,
  • Appeler un ami,
  • Recevoir de l’aide d’un proche,
  • Accepter l’aide d’un inconnu,
  • Réfléchir à ce qui nous rend unique et proposer d’en parler ou d’en faire bénéficier les autres,
  • Prendre le temps de voir ce que l’on apprécierait de recevoir et en faire la demande,
  • S’entrainer à faire de petites demandes de participation,
  • Co-voiturer,
  • Faire un repas canadien (chacun apporte un petit quelque chose et on partage),

Et vous ? Quels sont vos façons de donner et de recevoir le partage et la participation ?

À vous de jouer !

Voici une version brève de ce que je souhaitais vous transmettre sur ces besoins de partage et de participation. Ce blog est une de mes manières d’offrir à mon tour du partage pour contribuer à ce que chacun apprenne à mieux prendre soin de soi.

Je serais très heureuse de lire vos réactions et questions en commentaires.

Au plaisir de vous lire ici et/ou de vous retrouver dans mes accompagnements en ligne 🤗

Partager cet article :
  •  
    1
    Partage
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.