Connaître le besoin d’abri

Le besoin d’abri est un besoin fondamental de l’être humain faisant partie de la catégorie des besoins de survie. Dans cet article je vous propose de découvrir ce besoin et de comprendre son importance en situation de fatigue émotionnelle. Cet article est issu de la rubrique « les besoins en bref ».

Si le sujet vous intéresse et que vous souhaitez l’approfondir, je vous donne rendez-vous dans mes accompagnements en ligne.

Besoin d’abri, pourquoi y veiller ?

Dans sa définition générale, l’abri est un lieu dans lequel on peut se mettre (ou mettre quelque chose) à couvert. Il protège, par exemple, des intempéries, du soleil, du danger, etc. 

L’abri peut être, concrètement, l’installation elle-même. Un abri construit pour se protéger de quelque chose en particulier. Et l’abri peut aussi avoir un sens plus abstrait: « Ce qui préserve de quelque mal, ce qui est un refuge, une protection ».

Le besoin d’abri dans son sens large est d’ailleurs reconnu dans plusieurs articles de la déclaration universelle des droits de l’homme. Comme à l’article 25:  » Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille, notamment pour l’alimentation, l’habillement, le logement, les soins médicaux ainsi que pour les services sociaux nécessaires … ».

Qu’il s’agisse d’abri physique ou psychologique, l’abri est un besoin et un droit:

Il peut protéger:

  • de la faim;
  • de la violence;
  • de la discrimination;
  • de la peur;
  • de la maladie;
besoin d'abri

L’abri dans le sens d’un logement protège l’être humain des intempéries mais offre également « une protection de l’estime de soi, du regard des autres, de l’intimité« . C’est ce que montre cette étude sur le vécu des sans-abri.

Se sentir à l’abri

Pour autant, se sentir à l’abri ne dépend pas uniquement d’un lieu ou d’une protection sociale. On peut tout à fait ne pas se sentir à l’abri sous son propre toit. Soit parce que notre environnement proche ne nous sécurise pas, soit parce qu’il existe en nous une faille de notre sécurité affective.

Lorsque notre besoin d’abri n’est pas nourri, nous développons des stratégies de survie, des défenses, mais celles-ci sont coûteuses sur le long terme. Ces conditions de vie précaire risquent de nous amener à développer des troubles du sommeil, des comportements addictifs, un état dépressif ou anxieux généralisé.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Connaître le besoin de lumière

Dans ma pratique j’observe aussi les effets du manque d’abri (physique et psychique). Celui-ci peut nous priver de sentiment de protection, de repère sécurisant, de stabilité ou encore de soin et de lien social. Chez l’enfant et l’adolescent ce manque crée des carences s’il n’est pas rapidement satisfait.

Le besoin d’abri a donc un impact considérable sur plusieurs autres besoins tel que les besoins de sécurité, de protection, de préservation ou encore d’intimité. Se sentir à l’abri et identifier nos lieux de ressources procurent un sentiment réconfortant et apaisant.

L’abri est le refuge où nous pouvons reprendre des forces lorsque c’est nécessaire.

Le besoin d’abri vis à vis de la fatigue émotionnelle

Comme nous l’avons vu plus haut, le manque d’abri « physique » peut lui-même créer une fatigue émotionnelle car il demande une adaptation de tous les instants. Chercher un toit, se protéger du froid ou de la pluie, trouver l’intimité, rester en sécurité, sont des actions génératrices de stress et donc coûteuses.

Cette vigilance continue est épuisante pour le cerveau qui a besoin de pouvoir baisser sa garde régulièrement.

Je souhaite aussi évoquer le manque d’abri « psychologique », c’est à dire les situations où l’on ne se sent pas à l’abri même sous un toit. Les mécanismes pour faire face à l’insécurité, la menace ou toute forme de violence, demandent une grande quantité d’énergie d’autant plus s’ils sont habituels. Il peuvent donc créer une fatigue émotionnelle et conduire à l’épuisement.

le besoin d'abri

Dans ce dernier cas il est tout aussi important de prendre soin de ce besoin et de faire appel à l’aide de son entourage ou de professionnels.

Enfin, je mets en lien également le besoin d’abri avec les situations de fatigue émotionnelle lorsque nous avons trouvé un refuge temporaire pour souffler.

L’abri peut être l’espace de parole vers lequel on se dirige pour mettre en mots les difficultés et chercher des solutions. Cela peut être aussi un lieu ressourçant qui coupe avec le quotidien et offre la possibilité de vivre « autre chose » le temps d’une activité ou d’un séjour.

Cet abri « relais » permet à mon sens de prendre du recul, de pouvoir expérimenter des temps de recentrage, d’échanger notre casquette (parent, professionnel, …) temporairement. Il me semble bénéfique pour enrayer les processus d’épuisement.

Deux illustrations pour conscientiser le besoin d’abri

Ci-après les cartes de Léti Gribouille du blog Apprentie Girafe puis celles de Communication Bienveillante éditée par Human Matters permettent d’illustrer le besoin d’abri.

carte Cnv abri

Pour me familiariser avec ce besoin je pose les cartes devant moi et je me remémore les situations où mon besoin est satisfait ou insatisfait. Cet exercice permet de reconnaitre les sensations corporelles qui correspondent à mon besoin.

Observez comment vous vivez ce besoin

Comment ce besoin est-il vivant chez vous ? Peut être avez-vous remarqué que certains souvenirs s’imposent à vous au moment de penser ce besoin? Quels ressentis physiques avez-vous alors ?

Peut-être avez-vous eu le souvenir de moments où ce besoin a été plus ou moins bien nourri ? Qu’est-ce qui différe alors ?

Avez vous également remarqué que nous n’avons pas tous les mêmes manières de répondre à ce besoin ? Sinon échanger au sujet du besoin d’abri avec un proche. Quelle représentation a-t-il de l’abri ? Quelle différence avec la vôtre ?

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Connaître le besoin de choisir ses rêves, objectifs et valeurs

Il est possible que ce qui semble être un abri pour votre voisin ou votre ami ne sera pas vécu comme un abri pour vous. En effet, ce besoin est universel mais sera ressenti et satisfait différemment selon les personnes.

Les stratégies du besoin d’abri

Répondre à ce besoin est nécessaire, toutefois la stratégie utilisée va différer d’une personne à l’autre. Les moyens de répondre au besoin sont fonction du contexte, de la situation personnelle ou familiale, de l’histoire de vie de chacun, etc…

Elles seront également différentes selon nos croyances, nos valeurs ou nos principes.

Lorsque vous ressentez une incapacité ou une grande difficulté à pouvoir nourrir votre besoin d’abri, n’oubliez pas les aides possibles pour vous soutenir dans vos démarches.

Que ce soit un abri « physique » et/ou « psychologique », après avoir recherché de l’aide dans votre environnement proche (ami, famille, collègue), il existe des associations et des professionnels capables de vous guider.

besoin d'abri et fatigue

À vous de jouer !

Comme nous venons de le voir, le besoin d’abri va bien au delà de l’aspect matériel que l’on entend a priori. J’espère que cet article aura pu vous apporter quelques éléments de compréhension sur l’aspect psychologique de ce besoin. Peut-être vous donnera-t-il l’envie d’explorer davantage votre manière dans prendre soin.

J’attends avec impatience vos réactions et questions en commentaires.

Au plaisir de vous lire ici et/ou de vous retrouver dans mes accompagnements en ligne 🤗

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.